La Respiration Yogique Complète


06 May
06May

Respirez-vous correctement? suffisamment? amplement?

Avez vous la sensation d'oxygener correctement votre corps, votre coeur, votre cerveau?


Et d'ailleurs est-ce si important que cela?



La respiration qu'est ce que c'est ?


Lorsque notre cerveau envoie la commande inspiratoire, le diaphragme se contracte et descend, ce qui tire sur les plèvres et donc les poumons vers le bas 

Ce qui entraîne un appel d'air et l'air entre dans le corps par le nez (le nez est fait pour respirer, la bouche pour manger ) pour aller dans les poumons


Une fois dans les poumons, l'air est chargé d'oxygener le cerveau et tous les organes du corps en s'infltrant dans la circulation sanguine

Une fois tous les organes nourris de cet air neuf, l'air vicié revient dans les poumons 

Le diaphragme se detend et remonte, comprimant ainsi les poumons et permettant à l'air de sortir



Vous comprendrez donc ici l'importance d'avoir un diaphragme souple et mobile, afin de remplir les poumons jusqu'au fond , là ou les 72 millions d'alvéoles pulmonaires se trouvent 

Si toutes les alvéoles ne se remplissent pas, alors comment peuvent-elles fournir un air sain et neuf à tous les organes du corps?

Si l'on ne vide pas correctement nos poumons, comment fait-on pour éviter de distribuer de l'air vicié ?

Si l'on n'inspire pas complètement, comment peut-on oxygéner parfaitement notre corps?


Des organes mal oxygénés se fatiguent, des cellules mal oxygénées ne peuvent se renouveler, un corps mal oxygéné ne peut-être en forme...



Et la Respiration Yogique Complète alors ?


Elle se décompose en 3 parties :


La respiration abdominale :


C'est de cette façon que respirent la majorité des hommes ( ou devraient)

Le diaphragme s'abaisse au moment de l'inspiration,l'abdomen se gonfle.

C'est la façon la moins mauvaise de respirer.

La base des poumons se remplit d'air, l'abaissement rythmique du diaphragme provoque un massage doux et constant de tout le contenu abdominal et favorise le bon fonctionnement des organes 


La respiration costale:


S'effectue en écartant les côtes, en dilatant la cage thoracique comme un soufflet.

Cette respiration emplit les poumons dans leur partie moyenne.

Elle fait pénétrer moins d'air que la respiration abdominale, tout en requérant plus d'effort!

C'est la respiration athlétique.

Combinée avec la respiration abdominale, elle entraîne une ventilation suffisante des poumons.


La respiration claviculaire :

L'air s'introduit en soulevant les clavicules.

La partir supérieure des poumons seule reçoit alors un apport d'air frais.

C'est la moins bonne façon de respirer.

Elle est souvent l'apanage de la femme.


La respiration complète : 

La respiration yogique complète englobe les 3 modes de respiration qu'elle intègre en un seul mouvement ample et rythmé.

Mais il faut déjà apprendre à bien distinguer les trois niveaux avant d'essayer de les combiner!

Il est bon de fermer les yeux durant l'exercice pour mieux vous intérioriser 

L'apprentissage est plus simple en position couchée sur le dos


  • Prendre déjà conscience de son diaphragme et de son mouvement
  • Puis intégrer les 3 niveaux respiratoires 1 à 1
  • Démarrer par la respiration abdominale, en plaçant vos mains sur le ventre et en sentant le mouvement de l'abdomen sous vos mains 
  • Imaginez que le souffle ne va que dans l'abdomen 
  • Puis une fois que cette respiration est bien accueillie, posez vos mains sur vos côtes de chaques côtés et sentez les s'écarter sous vos doigts 
  • Et enfin vous placerez vos mains sur vos clavicule afin de les sentir se soulever 



Une fois la prise de conscience du diaphragme fait et ces trois niveaux intégrés nous pouvons commencer l'enchaînement : 

  • Videz les poumons à fond
  • Abaissez lentement le diaphragme et laissez entrer l'air dans les poumons. Quand l'abdomen sera gonflé et que le bas des poumons aura été emplit d'air...
  • Ecartez les côtes, sans forcer cependant, puis...
  • Achever d'emplir les poumons en soulevant les clavicules.

Durant toute l'inspiration, l'air doit entrer progressivement, sans saccade, en flux continu.Il est essentiel de ne faire aucun bruit en respirant

  • Quand vous avez empli les poumons complètement, expirez dans l'ordre de l'inspiration (abdomen, côtes, clavicules), toujours lentement, sans saccade, ni effort. Bien rentrer l'abdomen à la fin de l'expiration.

Recommencer ensuite à inspirer de la même façon


Cet exercice ne doit provoquer ni gêne ni fatigue

Pratiquez-le autant que vous le désirez, à tout moment, chaque fois que vous y pensez, respirez consciemment et aussi complètement que possible. Peu à peu, vous acquerrez l'habitude de la respiration complète et votre façon de respirer s'améliorera au fur et à mesure de vos progrès.

Mais il est indispensable de réserver chaque jour un moment fixe de votre choix : le matin au réveil, ou le soir avant de dormir (cela peut se pratiquer au lit), ou autre moment calme dans la journée


Tout comme l'expiration, l'inspiration doit être silencieuse, lente, continue et aisée.Ne forcez pas


De nombreuses postures de yoga facilitent cette respiration complète ou aide à en prendre conscience 



Pendant les cours de yoga nous pratiquons des pranayamas qui comprennent beaucoup d'exercices de respiration, dont la respiration yogique complète

Les minis yogis également car malheureusement la respiration abdominale se perd aujourd'hui de plus en plus tôt et j'ai dans mes cours des enfants qui ne savent déjà plus exploiter leur capacité pulmonaire totale 

L'air est l'élément le plus important de notre vie

Alors ouvrez vos poumons et  RESPIREZ !!!


Namasté


source : l'encyclopédie du yoga d'André Van Lysebeth

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.